Accueil » Jeu vidéo » Dossiers » Presse Spécialisée Vs YouTubeur : le publireportage
Dossiers Jeu vidéo

Presse Spécialisée Vs YouTubeur : le publireportage

« Youtube c’est tellement mieux que les sites spécialisés de jeux vidéo ! » « Les journalistes sont tous des vendus ». Combien de fois j’ai lu ça ? Oui il y a des problèmes mais ne vous inquiétez pas, nos amis youtubeurs ne sont pas parfait non plus…

cyprien-vendu

Le publireportage sur les sites spécialisés

D’abord petite définition du publireportage :

Un publireportage est une publicité rédactionnelle qui se présente comme un contenu éditorial.

En gros c’est une pub déguisée. Ce genre de procédé existe sur les gros sites de jeux vidéo. Oui oui… et j’ai des exemples. Sur jeuxvideo.com il y a du publireportage. Le plus flagrant reste pour moi la tonne d’articles publiés sur Watch Dogs avant sa sortie (jeu que j’ai apprécié, là n’est pas la question) ventant les qualités sans aucune réflexion ou critique. Prenons par exemple cet article et celui-ci. Et encore je ne fais pas la liste complète.

jeuxvideocom-publireportagePour certains il peut s’agir d’une ligne éditoriale mais ici aucune analyse n’est faite. On se retrouve simplement avec des articles faisant la promo d’un jeu qui va bientôt sortir. Rien que les intertitres me donnent la nausée :

Des missions secondaires en tout genre

Je rappelles que l’article a été écrit plus d’un mois avant la sortie de Watch Dogs, le test n’a donc pas encore été fait. Cette phrase ne peut être écrite à la légère à propos d’un jeu à monde ouvert, la diversité étant importante. Prenons l’exemple du paragraphe sur la conduite. Le journaliste commence celui-ci en lui donnant pour titre « une bonne conduite« . Or la suite s’étend sur la quantité et la diversité des missions liées aux voitures. Et ça en se basant sur des dires d’un développeur :

Parmi les centaines de missions secondaires – dixit les développeurs – le joueur pourra en découvrir une cinquantaine dédiées à la conduite

D’accord le rôle d’un intertitre est aussi d’alerter et d’attirer le lecteur mais là quel est le rapport ? Le journaliste émet via celui-ci une critique positive sur une portion importante du jeu alors que le paragraphe qu’il présente n’est rien d’autre que du bullshit. Si c’est pour se baser sur ce que dit un gars de chez Ubisoft autant indiqué qu’il s’agit d’une interview. Pareil en ce qui concerne les missions secondaires. Tout le monde sait que le jeu est comparé à GTA, ce journaliste y compris. Alors pourquoi mettre en avant le fait qu’il y a « des activités à la pelle » alors que celles-ci sont bien moins nombreuses que dans le jeu de Rockstar ? Pour moi on est là devant un cas de publireportage, surtout quand on prend en considération la tonne d’autres articles du genre sur le même jeu.

jeuxvideocom-publireportage2Tout cet article portant sur le héro principal du jeu, Aiden Pearce, met en avant toutes les qualités du personnage que l’on incarne. Quand je lis ça j’ai l’impression que ce personnage dispose tout simplement des meilleurs capacités vues dans un jeu vidéo, qu’il a plus de charisme qu’aucun autre héro et que du coup le jeu est un chef-d’oeuvre. Le tout se base toujours sur le nombre assez important d’interviews des développeurs de Watch_Dogs. En gros on met en forme de manière positive ce que le service communication du jeu a voulu diffuser. Ici aucune comparaison avec ce qui se fait habituellement dans d’autres jeux, aucune critique journalistique. Le background est juste décrit  de la même manière que sur les sites des éditeurs. Si c’est pour écrire ça autant indiquer clairement que l’article est un bête communiqué de presse.

La pression des éditeurs sur YouTube

Mais ne vous inquiétez pas ce genre de problème se rencontre aussi sur YouTube.

YouTube subit la pression des ayants droit depuis des années. Combien de YouTubeurs ont eut des problèmes, parfois de manière totalement disproportionnée, à cause des droits d’auteurs. YouTube s’acharne avant tout à satisfaire les ayants droit tout en laissant de côté d’autres droits au moins aussi important. Je me demande souvent si le service vidéo de Google ne se range pas du côté des fournisseurs de bien ou de services (éditeur, major du disque…) plutôt que du côté des consommateurs parce  que ce sont eux qui ont le fric.

Bref ça tout le monde le sait. YouTube c’est avant tout du divertissement. Je ne nie pas que d’autres sujets plus profond sont abordés, mais force est de constater que ce qui marche reste avant tout les vidéos funs. A partir de là les éditeurs disposent d’un vecteur puissant pour toucher le grand public, c’est pourquoi beaucoup de YouTubeurs sont en contact avec des éditeurs et constructeurs. Et c’est là qu’on peut s’intéresser au cas du plublireportage.

Normalement quand on fait du publireportage on est obligé de le signaler directement dans la vidéo, et pas seulement dans la description. Je ne critique pas le fait par exemple qu’un YouTubeur reçoive un jeu en avant première, vu l’impact qu’ils ont sur le grand public je trouve ça plutôt normal que les éditeurs poussent ce média. Ce que je critique est l’absence totale de clarté et d’honnêteté. Sérieusement, certaines vidéos  sont totalement sous le contrôle des éditeurs. Ces mêmes éditeurs qui vont même parfois jusqu’à imposer clairement au YouTubeur ce qu’il doit mettre en avant durant le lets play ou le test. Pour preuve, voici un document  qu’a fourni EA à ses videomakers pour Need for Speed Rivals. Il indique ce que doit être mis en avant dans la vidéo de manière très précise. En gros dans ce cas, c’est EA qui gère la com’. C’est du publireportage.

EA-youtube
Clairement de la publicité cachée.

EA fait dans la publicité cachée. Dans ces conditions comment leur faire confiance ? Ce genre de comportement devrait être contrôlé. YouTube est un gigantesque site internet et tout ne peut pas être analysé, mais le géant américain doit respecter la loi de son pays. C’est bien beau d’engranger des millions avec les pubs, mais quand on s’appelle Google je pense qu’on a au moins les moyens d’essayer d’appliquer les lois sur ses propres sites internets. Surtout que quand il s’agit d’emmerder des vrais producteurs de contenus originaux pour soit-disant protéger les grands groupes de différents industries, là ils sont présents.

Un acharnement sur la presse ?

Alors oui ce genre de procédé existe dans la presse en ligne et le phénomène est parfois plus subtile que ce qu’il parait (ce qui est encore pire). Cependant, ce phénomène existe également sur YouTube comme on vient de le voir. Pourquoi alors toujours critiquer en priorité les journalistes qui sont soit disant des vendus ? La pression des éditeurs est de plus en plus importante sur tous les fronts. Peut-on avoir plus confiance en Cyprien avec sa chaine Cyprien Gaming qui ne sait même pas de quoi il parle, ou en ce journaliste de jeuxvideo.com dont on se demande s’il ne travaille pas chez Ubisoft ? La réponse est bien évidemment non. Oui il faut être critique, mais idéaliser les YouTubeurs ou les blogueurs c’est être vraiment naïf. La communication sur notre média préféré évolue, les sites spécialisés doivent s’adapter aux nouveaux vecteurs comme Twitch. De plus  le financement de ces sites est à l’heure actuelle basée essenstiellement sur la publicité. Or on sait que cette méthode de financement est instable sur le net. Du coup les éditeurs profitent parfois de cette mutation pour mettre la pression. Certains sites « craquent » et se « soumettent » au bon vouloirs des gros éditeurs. Pour les YouTubeurs c’est au fond la même chose, quelques uns sacrifient leur liberté pour une meilleure rémunération.

Du coup que faire ? Fuir la presse et YouTube ? Je pense qu’il suffit de faire un tri et de réfléchir un peu. Au fond en écoutant vraiment ce que dit un YouTubeur ou en lisant de manière sérieuse un article on se rend facilement compte de l’indépendance ou non de la personne. Donc continuons à lire, continuons à regarder des vidéos mais surtout réfléchissons.

À propos de l'Auteur

jambon1erprix

L'auteur : Jambon1erprix / Julien Dutartre
Fan de MGS devant l’éternel et adepte de Debian, c’est une créature électrique fan de l’OM. Eh oui cet ensemble de tares est possible. (Google+)

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour laisser un commentaire

Retrouvez nous sur les réseaux sociaux !